fbpx

J’adore choisir avec soin les outils avec lesquels je travaille. Qu’est-ce que tu veux, quand on est geek, on se refait pas. Je peux donc vite m’éparpiller et passer beaucoup de temps à me décider mais avec mon constructeur de pages, mon choix est fait. Et je vais t’expliquer pourquoi!

Jusqu’à peu (environ 5 ans), il était impossible de créer un site internet sans savoir mettre les mains dans le cambouis. Créer un site était donc l’affaire des développeur.se.s web exclusivement, enchaînant les lignes de code dans des langages bien particuliers : HTML, PHP, CSS, Javascript…

Mais ce temps a bien changé avec l’arrivée des constructeurs de pages ou “page builder” en anglais. Il en existe de plus en plus sur le marché (nous allons en voir quelques uns) mais ils ne sont pas tous équivalents. Loin de moi l’idée de vouloir te faire une présentation exhaustive avec un comparatif de tous ces outils. Il existe pleins d’articles à ce sujet sur le web comparant leurs offres, la partie technique et bien plus encore.

A la place, je vais te parler de celui que j’utilise au quotidien : Elementor dans sa version “Pro” et pourquoi j’ai fait ce choix.

Mais tout d’abord, qu’est ce qu’un constructeur de pages?

Si tu n’es pas encore à la page (oui, je sais c’est nul comme jeu de mot), un constructeur de pages est un outil que tu installes sur ton site WordPress soit via une extension, soit via un thème et qui te permet de concevoir ton site avec un rendu visuel instantané (à quelques exceptions près).

On appelle cela dans le jargon du web-design : WYSIWYG (“What You See Is What You Get” – Ce que tu vois est ce que tu as). 

Les constructeurs de pages permettent une prévisualisation en direct : "What you see is what you get".

L’arrivée des constructeurs de page a vraiment révolutionné la façon de concevoir des sites web. 

Même si WordPress a fait un bond considérable ces dernières années pour rendre son éditeur visuel bien plus user-friendly (notamment dans sa dernière version appelée “Gutenberg”), les constructeurs de pages sont bien plus évolués et apporte beaucoup plus d’options.

Il existe de nombreux acteurs sur le marché et ce ne sont pas forcément les plus anciens les plus populaires et efficaces. Citons d’abord les 2 principaux constructeurs de pages actuels :

  • Elementor

Lancé en 2016, Elementor est devenu en 3 ans à peine, le constructeur de pages le plus populaire du marché avec plus de 3 millions d’installations actives. 

Elementor a été un des premiers outils à mettre en place la prévisualisation en direct de manière aussi fiable. Et franchement, ça change tout!

  • Divi 

C’est avec Divi que j’ai découvert les constructeurs de pages il y a 2 ans maintenant. 

C’est en lisant un article sur wpmarmite que j’ai commencé à faire mes premiers pas avec cet outil (et le webdesign également).

A la base, Elegant Themes (l’éditeur de Divi) était une bibliothèque de thèmes. Puis avec le temps, il a développé un petit page builder. Face à l’engouement pour cet outil, Elegant Themes a ensuite créé Divi.

Divi m’avait conquise pour sa facilité de prise en main mais surtout avec les différentes démo mises à disposition à l’époque.

Comme tout nouvel outil, il faut un petit moment pour le prendre en main. Mais l’avantage avec Divi est qu’il existe un nombre très important de tuto en français. Car Divi est vraiment populaire.

Mais depuis l’arrivée d’Elementor qui a conquis le marché à une vitesse folle, l’engouement pour Divi a quelque peu ralenti.

Il faut dire que le principal inconvénient de Divi… c’est Divi!

Quand on entre dans son écosystème, on peut difficilement en sortir. Et si l’on souhaite changer pour un thème non fourni par Elegant Themes, cela signifie tout recommencer depuis le début. Il y a également un autre inconvénient : la compatibilité de certaines extensions avec Divi. Des fois, ça marche, des fois… moins bien! 

Et c’est dommage car c’est aussi un très bon outil pour construire des sites.

Il existe également d’autres outils un peu moins connus comme : 

  • Beaver Builder
  • Visual Composer
  • Brisy
  • Site Origin 
  • ou encore Origin Builder (principalement dédié pour les développeur.se.s.)

Bref, tu as du choix! Mais attention! 

Sois vigilante!

A partir du moment où tu choisis un page builder pour ton site, il faut partir avec le bon dès le début. Changer en cours est compliqué car on ne peut pas toujours passer de l’un à l’autre. Et si tu veux tout de même le tenter, sache que cela te demandera un gros travail pour faire en sorte que ton site marche correctement.

Il faut également prendre en compte un élément important : ta courbe d’apprentissage!

En effet, quand bien même concevoir un site web avec un constructeur de pages est plus accessible, comprendre comment fonctionne ton outil peut prendre du temps. Comme par exemple : en maîtriser toutes les options, savoir comment paramétrer tous les réglages, évaluer ce dont tu as vraiment besoin (car il ne sert à rien de vouloir tout utiliser)…

Le tout sans oublier de prendre en compte les règles du webdesign quand tu conçois ton site. Mais ça c’est un autre sujet.

Bref, il y a quelques pré-requis à connaître avant de pouvoir créer un site web efficace!

Le constructeur de page ne fera pas tout le design à ta place. Il faudra  bien le prendre en main.

Alors pourquoi Elementor Pro?

Comme je te l’ai dit plus haut, j’ai démarré la création de sites web avec Divi. Mais quand on fait un site avec Divi, on s’enferme dans son écosystème. Pour pouvoir ajouter des des options spécifiques à mon site, il fallait trouver des extensions faites uniquement pour Divi. Cela m’avait frustré. Quant à certaines mises à jour, elles m’avaient donné de grosses sueurs froides.

Mais Elementor a fait disparaître tous mes doutes. Déjà parce qu’avec l’expérience, je n’ai plus peur de perdre un site et son contenu (tout est “back-uppé”) et parce que Elementor est vraiment très stable comme outil.

Il est très intuitif (et bien traduit en français pour ceux qui ne parlent pas la langue de Shakespeare).

Elementor a également un avantage important : il n’ajoute pas de shortcodes sur ton site qui rendrait sa structure moins propre. Il n’alourdit donc pas le site.

J’aime également la façon de travailler avec cet outil et ça pour moi, c’est une question de feeling. Les rationnels ne comprendront sûrement pas lol. Mais j’aime me sentir à l’aise avec le fonctionnement, que ce soit fluide et que j’en comprenne le flow.

Le design est vraiment agréable et c’est important de se sentir bien avec un outil que l’on utilise au quotidien.

Quelle est la différence entre Elementor en version gratuite et la version Pro?

Elementor dans sa version gratuite est déjà un super outil pour faire un site basique. Mais on vite limité dès que l’on a des besoins spécifiques.

La version Pro permet de personnaliser son thème de A à Z permettant de créer son en-tête et son pied de page selon ses souhaits, de personnaliser entièrement son modèle d’article de blog sans devoir dépendre de celui offert par le thème (et sans renoncer à perdre tous ces articles en cas de changement – ce que Divi ne permet pas).

Elle met aussi à disposition de nombreux widgets supplémentaires comme des tableaux de prix, des carrousels d’image, des portfolios ou bien encore des options de partage social.

On a également à disposition de nombreux templates pour s’en inspirer (en règle général, il faut éviter de prendre un modèle sans le changer sinon tout le monde aurait le même site). Et pour pousser la personnalisation jusqu’au bout, elle donne la possibilité de télécharger ses propres polices d’écriture ainsi que de créer pleins d’effets visuels différents.

Enfin pour ceux avec un projet de site e-commerce, l’offre Pro permet d’accéder à des widgets complémentaires compatibles avec Woocommerce.

Et la petite nouveauté de cette année que je trouve vraiment géniale : le Pop-Up Builder. 

Plus besoin d’une énième extension qui viendrait alourdir la base de données du site (oui plus on a d’extensions, plus cela peut ralentir le site, voir même créer des bugs. Il faut donc bien les choisir!). Et tout cela en respectant la charte graphique définie dès le départ.

Bref, je suis fan tu l’auras compris.

De plus,  je sais qu’à partir du moment où je livre un site à une cliente, elle pourra faire facilement des modifications mineures seule sans avoir peur de casser quelque chose (après une petite formation par mes soins évidemment).

Elementor est une bonne solution pour concevoir un site web.

En conclusion,

Les constructeurs de pages sont une petite révolution dans la façon de construire un site. Grâce à la fonction “Drag-and-Drop” et la prévisualisation en direct, on gagne un temps considérable à créer un site. De plus en plus d’agences intègrent ce type d’outils et quand bien même de nombreux puristes résistent, ils sont une aide incontournable permettant d’aller plus vite. Cela n’est plus réservé aux plateformes telles que Squarespace ou Wix!

Tu l’auras compris, il ne faut pas chercher à tous les connaître et en maîtriser un seul est amplement suffisant.

Mais il ne faut pas oublier que le constructeur de pages ne fera pas tout le travail à ta place! Il reste de ta responsabilité de créer un site web efficace.

D’ailleurs si tu veux apprendre les bases, n’oublie pas de télécharger mon ebook gratuit.

Et toi, quel est ton avis sur les constructeurs de pages? As-tu déjà tenté l’aventure? Si oui, avec lequel?

Laisser un commentaire

En envoyant ton message, tu consens à ce que Ana-Gram collecte tes données afin de pouvoir afficher et répondre à ton commentaire. Pour faire valoir ton droit d’accès, de rectification, d’opposition ou d’effacement, consulte la politique de confidentialité du site.

Fermer le menu

Ce site utilise des cookies pour t'assurer une meilleure expérience de navigation.

Ne pars pas sans ton guide!

Apprends les bases qui font la différence entre un site web lambda et un site stratégique

Fermer le panneau